Préservation des zones humides

L’Association Nature du Nogentais est engagée pour la préservation des milieux humides. Depuis 2011 elle a vu se concrétiser la création d’un poste entièrement dédié à l’animation technique sur les zones humides de la Bassée auboise.

 

Qu’est-ce qu’une zone humide ?

 

Définition :

 « Terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année. »  Définition loi sur l’eau (LEMA, 2006).

De manière plus générale, les zones humides constituent des zones de transition entre le milieu aquatique et le milieu terrestre. Elles remplissent de multiples fonctions aux incidences positives sur l’environnement et les activités humaines.

Prairie innondée (C. Rousselle)

 

Ce sont des milieux riches aux fonctions multiples :

Fonctions hydrologiques

  • elles assurent l’épuration de l’eau ;
  • elles constituent un champ d’expansion des crues, un espace de divagation, en période de hautes eaux hivernales ;
  • elles assurent un soutien des débits d’étiages, en période estivale de basses eaux.

Elles se comportent comme de véritables éponges en absorbant momentanément les excès d’eau qu’elles restituent progressivement lors des périodes de sécheresse. Elles répondent ainsi aux grands enjeux de la gestion de l’eau : contenir les crues et assurer des débits suffisants en période d’étiage.

 

Un réservoir de biodiversité

                De nombreuses espèces sont inféodées aux zones humides, elles en dépendent pour leur survie : alimentation, reproduction, abri, refuge et repos.

A titre d’exemple, selon l’étude Bassée Vivante, la bassée auboise c’est :

  • 119 espèces animales d’intérêt patrimonial
  • 4 plantes protégées au niveau national : la Violette élevée, la Vigne sauvage, la Gratiole officinale et la Renoncule grande douve.

Gratiole officinale (J.F. Cart)

Les zones humides constituent également corridors biologiques très importants pour la conservation de la biodiversité et des écosystèmes. Ces corridors permettent le déplacement des individus, ils contribuent à la diversité génétique de l’espèce et à la recolonisation des milieux en cas de perturbation.

 

Fonctions socio-économiques

                Les zones humides assurent des fonctions socio-économiques multiples au travers :

  • d’activités agricoles (pâturage extensif).
  • de valeurs touristiques, culturelles, patrimoniales et éducatives. Ces milieux sont le support de nombreux loisirs et offrent une valeur paysagère qui contribue à l’attractivité du territoire.

La richesse, en biodiversité des milieux humides en fait des lieux privilégiés pour l’éducation et la sensibilisation à l’environnement du public. Tout ceci fait écho au développement récent du concept de « tourisme vert ». 

Route innondée à Marnay-sur-Seine (J.F. Cart)

 

Des fonctions climatiques

                Les zones humides participent à la régulation  des microclimats et ont une influence locale sur les précipitations et la température atmosphérique.

 

Les zones humides ont un effet régulateur du climat par piégeage et stockage de CO2.

Il y aujourd’hui une sous-estimation du potentiel de ces écosystèmes naturels. Les zones humides constituent des puits de CO2. Toute perturbation, tout assèchement généré sur ces milieux entraîne une remise en circulation du carbone historiquement stocké dans ces milieux. Ils deviennent alors une source supplémentaire de CO2

 

Plus d’informations sur portail national des zones humides

 

 

Les zones humides présentent donc de nombreux intérêts. Pourtant au cours du siècle dernier, plus de la moitié des zones humides en Europe et dans le monde a disparu (CEE, 1995). Notre pays n’est pas épargné.


Animation technique pour les zones humides

Un poste entièrement dédié à l’animation technique sur les zones humides de la Bassée auboise a vu le jour suite au constat d’un réel besoin de concertation sur la préservation des milieux  entre tous les acteurs de la Bassée notamment entre les collectivités et leurs partenaires.

Les missions liées à ce poste s’inscrivent dans une démarche de préservation et d’amélioration de la gestion des milieux naturels (aquatiques et humides). Les objectifs généraux ont pour but de préserver les fonctionnalités des zones humides de la Bassée.

Missions du poste :

Appui aux maîtres d’ouvrage - Conseiller et susciter l’intérêt des collectivités

Cette mission s’inscrit dans une optique de protection et de gestion efficace des zones humides :

  • Développer ou catalyser des projets susceptibles de conserver ou d’améliorer les fonctionnalités des zones humides
  • Susciter la maîtrise foncière : acquisition, contractualisation

Vigilance environnementale

  • Veille sur les menaces: vigilance vis-à-vis des porteurs de projets susceptibles de porter atteinte à l’intégrité et la fonctionnalité des zones humides.
  • Veille sur la réglementation.

Sensibilisation

Sensibiliser et communiquer sur les enjeux liés aux zones humides dans le but de susciter un intérêt sur la thématique des zones humides dans une optique pédagogique.

 

Valorisation des connaissances

Collecter des informations visant à mettre en valeur les zones humides et les porter à connaissance des décideurs.

Suivi d’espèces exotiques envahissantes.

 

Evénements

Calendrier

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Galerie photos (4)

Météo

Mardi

min. 9 °

max. 19 °

Risque de pluie

Mercredi

min. 13 °

max. 22 °

Brouillard

Jeudi

min. 11 °

max. 22 °

Risque de pluie