Le programme Bassée Vivante

La Bassée est une partie de la vallée de la Seine présentant un caractère inondable et des milieux naturels étroitement liés à la dynamique fluviale. Cette interdépendance est à l’origine d’une grande biodiversité souvent accompagnée d’espèces animales et végétales spécialisées. Cependant, cette richesse patrimoniale est en proie à de nombreuses menaces essentiellement d’origine anthropique (exploitation de granulats, diminution de l’élevage extensif, urbanisation…) fragilisant les milieux naturels et le fonctionnement des différents réseaux écologiques.

Gratiole officinale (J.-F. Cart)

L'Association Nature du Nogentais, le Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien et le Conservatoire d'Espaces Naturels de Champagne-Ardenne ont lancé le programme Bassée vivante afin d’améliorer les connaissances faunistiques et floristiques sur une partie de la vallée de la Seine, appelée « Bassée auboise » (région Champagne-Ardenne) et contribuer à une meilleure prise en compte de l’environnement dans le cadre de projets d’aménagements. Cette étude s'est concrétisée grâce au soutien de l'Agence de l'Eau Seine Normandie,  la Région Champagne Ardenne et à la Fondation Nature & Découvertes

L’étude s’est déroulée en deux phases. La phase I du Programme Bassée vivante  a eu lieu en 2008 et 2009 et concernait la partie aval de la bassée auboise (entre Romilly-sur-Seine et Courceroy). La seconde phase s’est déroulée sur 2012-2013 sur le secteur de la bassée situé entre Méry-sur-Seine et Romilly-sur-Seine. La même méthodologie a été reproduite pour chacune des phases.

 

Localisation des zones sensibles en Bassée auboise, selon l'état des lieux de 2013

 

L’étude a permis l’élaboration d’une carte des sites sensibles de la Bassée auboise. Cette carte est visible sur la plaquette d’information distribuée aux acteurs du territoire lors d’une réunion de restitution le 5 décembre 2014. Sur les 14000 hectares du territoire d’étude, 44000 hectares présentent un intérêt écologique remarquable. Au total, 174 sites abritent une faune et une flore remarquables.

 

Plaquette éditée en 2014 (téléchargeable en cliquant sur l'image)

 

Une prise de conscience des enjeux de la Bassée est fondamentale pour enrayer d’une part la dégradation des habitats naturels de la Bassée auboise et d’autre part, préserver la faune et la flore locales, à l’origine de la richesse de la vallée de la Seine.

 

 

 

 

Calendrier

« Janvier 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Galerie photos (369)

Météo

Mercredi

min. 8 °

max. 15 °

Pluie

Jeudi

min. 8 °

max. 13 °

Pluie